Notre cri du coeur

 

Plus qu’un pays, le Maroc symbolise un état d’esprit, celui de la cohabitation, de la coexistence et de la connivence. Au cours des siècles, sans gommer les vicissitudes de l’histoire, Berbères Juifs et Arabes et ont toujours réussi à vivre en bonne intelligence.

 

Et Mémoires & Dialogue, nouveau-né dans la galaxie des organismes voués au rapprochement, réunit des personnes de bonne volonté qui partagent la conviction que le Royaume Chérifien constitue un modèle pour le monde arabe, un exemple de cohabitation, la preuve que le dialogue judéo-arabo-berbère  est riche de promesses, d’avenir et d’espoir et que le conflit israélo-palestinien n’est pas une fatalité. Il y a place pour deux états Juif et Palestinien vivant côte à côte dans la sécurité et le respect de leur souveraineté et de leur dignité et les Marocains où qu’ils soient ont un rôle à jouer : celui de trait d’union entre les communautés juives et les communautés arabes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Notre Maroc est celui de S.M. Mohamed V refusant l’application des lois scélérates de Vichy visant à ostraciser certains concitoyens  en raison de leur religion,

  • Notre Maroc est celui de S.M. Hassan II recevant tour à tour Shimon Peres et Yasser Arafat pour leur tenir un discours de vérité sur la nécessité de la paix et l’urgence d’une réconciliation entre les fils d’Abraham,

  • Notre Maroc est celui de S.M. Mohammed VI définissant la Shoah comme « l’un des chapitres les plus douloureux de l’histoire de l’Humanité, au Panthéon de son Héritage Universel »,

  • Notre Maroc, c’est celui de ‘’l’attachement aux valeurs d’ouverture, de modération, de tolérance et de dialogue pour la compréhension mutuelle entre toutes les cultures et les civilisations du monde’’ tel que mentionné dans le préambule de la nouvelle constitution.

 

Invitation à la connaissance et à la reconnaissance, appel à la raison et à la conscience, Mémoires & Dialogue a choisi la voie la plus escarpée, celle du rapprochement et de la Paix. En tant que Marocains de la diaspora, nous avons aujourd’hui un devoir de mémoire vis-à-vis de notre pays d’origine, construire l’avenir et partager les valeurs de tolérance, de respect des différences, de solidarité et de générosité qui constituent l’étoffe humaine.

 

 Salam – Shalom – Lahna 

Suivez Mémoires & Dialogue 
  • facebook-square
  • Twitter Square